Rechercher
  • pomponettecaveirac

Le lavage de la lingerie

Souvent délicates, nos pièces de lingerie nous donnent souvent du fil à retordre quant à leur lavage. Mélange de matières, couleurs, lavage à la main ou pas, lessive spéciale ? Tant d’interrogations que vous me posez à la boutique sur l’entretien de nos jolis soutiens-gorge en dentelle ou de nos bas 10 deniers.


Machine ou Bassine?



Pour les vêtements délicats, il vaut mieux privilégier le lavage à la main et à basse température (30°C ou à froid). Cela permettra au tissu de ne pas se détendre et de ne pas rétrécir. Pour les soutiens-gorge comme les push-ups ou les paddés, cela évitera également la déformation des coques.

Mais si vous n’avez pas le temps pour tout laver à la main, vous pouvez tout de même utiliser votre machine à laver. Toujours à basse température, bien sûr. Lavez les vêtements à l’envers pour éviter les bouloches, agrafez les soutiens-gorge et placez-les dans un petit sac en tissu ou dans un filet pour limiter les frottements. Siiii, vous savez ceux que je vous offre.....


Le tri!



Comment laver sa lingerie sans la déteindre et ternir le blanc ? On a quasiment tou(te)s eu cette mauvaise surprise : du rouge et du blanc dans la machine à laver, et voilà que ce joli ensemble de lingerie blanc est devenu rose !

Pour pallier à ce problème, il faut toujours laver le blanc à part. On évite les rehausseurs de couleur ou les produits teintés pour faire apparaitre le blanc plus blanc.... mauvaise idée! Mais une petite cuillere de bicarbonate ne fait pas de mal.

Pour les autres couleurs, on tente de les laver avec des couleurs similaires, à basse température pour éviter qu’elles ne dégorgent.


Trop de précautions...




Reste la question des produits à utiliser. On peut bien sûr utiliser une lessive classique mais on privilégiera une lessive spécialement conçue pour les tissus délicats. Comme celle de soyelle, parfumée à la rose que vous trouverez dans votre boutique preferée...

Et pour préserver tout l’éclat des sous-vêtements blancs qui tirent vite sur le gris ou le jaune, on choisit un liquide spécialement conçu pour le blanc. Par contre, mieux vaut éviter les produits trop agressifs (exit ammoniaque, eau de javel, etc…). Les paillettes de savon de Marseille sont également efficaces et n’abîment pas le linge, en plus c’est écolo !

Pour préserver la douceur et l’éclat de vos sous-vêtements, vous pouvez utiliser du vinaigre blanc à la place ou en complément de l’adoucissant. L’odeur disparaîtra très vite !


Le séchage




Dernière étape pour une lingerie toujours aussi belle après moultes lavages. Le séchage doit se faire impérativement à l’air libre, le sèche-linge n’étant pas adapté aux tissus délicats. Vos parures et nuisettes risqueraient d’y laisser quelques plumes et quelques tailles…

Évitez de tendre votre linge trop longtemps et de l’essorer trop fort pour éviter qu’il se détende. Le mieux est encore de le laisser sécher à plat, sans pince à linge, si vous avez la place nécessaire.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout