Rechercher
  • pomponettecaveirac

L'HISTORIQUE DU 8 MARS- LA JOURNÉE DES DROITS DE LA FEMME


Le 8 Mars est une journée internationale mettant en avant la lutte pour les droits des femmes et l’égalité vis-à-vis des hommes. C’est une journée qui est née des différentes luttes féministes du début du XXe siècle sur les continents américain et européen.


L’appellation officielle selon l’ONU est “Journée Internationale des Femmes”, “International Women’s Day” ou encore “Journée Internationale des Droits des Femmes” dans certains pays comme la France.


C’est l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes dans la société, revendiquer plus d'égalité, améliorer la condition féminine. Mais également de fêter les victoires et avancées et planifier les futurs chantiers.


Voici un petit historique :


- Années 10-20s


La toute première Journée des Femmes a été célébrée le 28 février 1909 à l’appel du Parti Socialiste d’Amérique. Elle a été célébrée tous les derniers dimanches de février jusqu’en 1913.


Août 1910 à Copenhague, se tient la IIe conférence internationale des femmes socialistes qui réunit une centaine de femmes venant de 17 pays différents. Clara Zetkin (enseignante, journaliste et membre du Parti social-démocrate d’Allemagne) propose l'idée d'une Journée Internationale des Femmes. A noter que cette journée est donc l’initiative du mouvement socialiste et non du mouvement féministe pourtant très actif à l’époque. Clara Zetkin rejetait toute alliance avec ce qu’elle appelait les “féministes de la bourgeoisie”.


La première journée célébrée sera le 19 Mars 1911, et revendique notamment : le droit de vote, le droit au travail et la fin des discrimination au travail. En Allemagne, en Autriche, au Danemark et en Suisse, plus d'un million de personnes participent aux rassemblements.


De l’autre côté de l’Atlantique, le 25 mars 1911, un incendie survient dans un atelier textile à New York et tue 140 couturières. Cette tragédie, liée à l'exploitation des femmes ouvrières, a un fort impact et est commémorée par la suite lors des Journées Internationales des Femmes qui font alors le lien entre lutte pour les droits des femmes et mouvement ouvrier.


De 1911 à 1915, des Journées Internationales de la Femme ou des ouvrières sont célébrées dans plusieurs pays, notamment en Allemagne, en Autriche, en France et en Russie.


Le 8 mars 1914, les femmes socialistes organisent de nombreux meetings à Berlin, en particulier pour revendiquer le droit de vote : selon la chercheuse Alessandra Gissi (docteure en histoire des femmes et des genres, université de Naples, professeure d’histoire contemporaine) il s'agit du premier véritable 8 mars.


Le 8 mars 1917 ont lieu, à Saint-Pétersbourg (alors appelé Petrograd), des manifestations d’ouvrières lors desquelles les femmes, travailleuses et épouses de soldats réclament du pain pour leurs enfants et le retour de leurs maris partis en guerre. Suite à cela, en 1921, la Russie de Lénine est le premier pays à officialiser cette Journée Internationale des Femmes.

Par la suite, l'événement restera principalement cantonné aux pays du bloc de l’Est, sous forme de manifestations de propagande jusqu'à la fin des années soixante.





- A partir de la fin des années 60s


Cette journée sera ensuite reprise par la deuxième vague féministe. En France, une légende raconte que le 8 Mars naît suite à une manifestation d’ouvrières new-yorkaises le 8 Mars 1857. Cet événement n’a, en réalité, jamais eu lieu.


Une des premières Journée des Femmes en Europe a été organisée en Belgique le 11 novembre 1972, en présence de Simone de Beauvoir, et a rassemblé 8000 femmes.


A la suite de l’Année Internationale des Femme de 1975, l’Organisation des Nations Unies officialise la journée en 1977 et enjoignent ses pays membres à célébrer une “Journée des Nations Unies pour les Droits des Femmes et la Paix Internationale” plus communément appelée par l'ONU “Journée Internationale de la Femme”. Une erreur de traduction issue de “International Women’s Day” qui sera corrigée en 2016 par “Journée Internationale des Femmes.


Le 8 mars 1982, à l'initiative du Mouvement de Libération de la Femme (MLF) et de la ministre déléguée aux Droits de la femme Yvette Roudy, le gouvernement socialiste de François Mitterrand donne un statut officiel à la journée en France, bien qu'aucune loi ni décret ne le mentionne.




- Aujourd’hui


Certaines personnes critiquent un nom ambigu qui permet la mise en avant d’opérations marketing sexistes qui ont lieu à l'occasion du 8 mars, desservant le vrai combat pour les droits des femmes. C'est pour ne pas légitimer ces récupérations contre-productives que certaines institutions françaises parlent de “Journée Internationale des Droits des Femmes.


En 2013, Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre française des Droits des femmes, dénonce : une “journée de « la » femme”, qui mettrait à l’honneur un soi-disant idéal féminin (accompagné de ses attributs : cadeaux, roses ou parfums) » et souhaite “une journée de mobilisation […] pour rappeler que l’égalité femmes-hommes est une priorité.”


Dans le langage populaire, le marketing ou les médias, elle est parfois désignée, de façon abusive, par l'expression « Journée de la femme » détournant ainsi le réel objectif de cette journée à l’avantage du patriarcat. Les opérations commerciales ou messages de bonne fêtes sont également très critiqués et beaucoup de militants incitent à ne pas participer à cette “parodie d’empowerment”.



Néanmoins, le 8 Mars reste une journée brûlante d'actualité. Elle est faite pour sensibiliser les citoyens sur les discriminations et inégalités que vivent toutes les femmes de cette planète. Tant que l’égalité entre les hommes et les femmes ne sera pas atteinte, nous aurons besoin de la célébrer.


Le 8 Mars est un jour férié dans de très nombreux pays.



Fun Fact :

Perçue comme une survivance communiste plus que comme une véritable émanation du mouvement féministe, la Journée de la Femme est abolie, en tant que jour férié, en République tchèque, en 2008, sans que la société civile, ni les associations féministes ne réagissent.



Autres Journées pour la défense des droits des femmes :


6 février : Journée internationale de la tolérance zéro à l'égard des mutilations génitales féminines

11 février : Journée internationale des femmes et des filles de science

28 mai : Journée mondiale de l’hygiène menstruelle

11 octobre : Journée internationale des droits des filles

25 novembre : Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

6 décembre : Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout